Le nouveau Thunderbird de Hohner au banc d'essai

Le 14 mars dernier, je vous avais présenté le "Thunderbird", un nouveau diatonique proposé dans neuf tonalités graves par Hohner. Voici, passé au banc d'essai, cet instrument qui sera
présenté aux prochains festivals de Monthléry et de Saint-Aignan.

Le "T-Bird": neuf tonalités graves, du "low Fa" au "low low Fa" - Officiellement dévoilé début avril par Hohner à la "Musikmesse" de Francfort (Allemagne), le "Thunderbird" est la troisième déclinaison effectuée par la firme de Trossingen de son "Marine Band" (MB) 1896, son vaisseau-amiral, après le MB "Deluxe" sorti en 2005 et le MB "Crossover" mis sur le marché en 2009. Ce nouveau dix trous est actuellement proposé en Allemagne en neuf tonalités graves et extra graves: "low Fa", "low Mi", "low Mi bémol", "low Ré", "low Do", "low Si bémol", "low La", "low Sol" et "low low Fa". Avec le MB "T-Bird", Hohner vise un double objectif: compléter sa gamme diatonique avec des accordages dans les tonalités graves déjà disponibles depuis plusieurs années chez son concurrent Seydel mais également continuer à développer sa ligne MB avec le concours de Joe Filisko, "customiseur" de réputation mondiale qui signe le nouveau modèle.


Joues des capots rabattues - A la prise en mains, le "T-Bird" ne se distingue pas véritablement de son grand-frère, le "Crossover": même sommier en bambou laminé, mêmes capots en acier inoxydable fixés à l'aide de quatre vis d'assemblage (ici, pas d'écrous!). Un examen plus attentif fait voir que les dents du sommier et les débords de plaques ont été arrondis pour, visiblement, donner le meilleur confort de jeu possible. Le capot supérieur est serti, en bas à droite, à côté de la cartouche "Marine Band", du monogramme de Joe Filisko qui a développé le modèle avec les ingénieurs de la firme allemande. En retournant l'instrument, l'on remarque que les joues des capots ont été complètement rabattues pour donner une ouverture et une projection optimales.



Capot inférieur conique - Mais c'est le capot inférieur qui révèle l'une des améliorations majeures du "design" de ce nouveau MB: son ergonomie conique empêche en effet le cognement des anches aspirées, plus longues dans les tonalités basses que dans les tonalités traditionnelles. "Il fallait donner aux lamelles suffisamment d'espace de résonance, notamment dans la première octave où les anches sont les plus longues", a expliqué Filisko au Lover bleu à Francfort. Ce design, qui aboutit à "enfler" la partie gauche du capot inférieur comme le montre la photo ci-contre, a été imaginé et est appliqué par le luthier américain depuis plusieurs années. Mais sa traduction industrielle pour le MB "T-Bird" a contraint Hohner à mettre au point, non sans mal, une plieuse spéciale. Avec des résultats probants: dans toutes les tonalités essayées, aucune lamelle n'a cogné sur le capot, même sur le "low low Fa".

Le laiton plutôt que l'acier - Autre nouveauté, le profilage des anches. Il  s'agit d'un aspect essentiel de l'instrument compte-tenu des tonalités retenues. Pour obtenir une réponse franche et constante dans les registres les plus graves, Hohner a, ici, une nouvelle fois retenu le laiton comme matériau pour les plaques et les anches. Et cela même si la tentation a un moment existé à Trossingen d'utiliser l'acier, à l'instar de Seydel pour son modèle 1847 aux lamelles inoxydables et prétendues indestructibles. Pour éviter de devoir apposer de la soudure sur le bout des lamelles, les anches ont été usinées dans une couche de métal plus épaisse. Trois vis Philips sont par ailleurs utilisées pour fixer les plaques au sommier, de sorte que l'ensemble est facilement démontable aux fins de réparation, de nettoyage, d'ajustage et  de "customisation".


Totalement compatible - L'instrument a par ailleurs été accordé de la même manière qu'un MB "Classic" ou qu'un MB "Deluxe de manière à bien s'adapter à un jeu "blues". Il est en outre totalement compatible avec ses deux grands frères, "Deluxe" et "Crossover". Enfin, il est livré dans un étui en néophrène rigide muni d'une fermeture éclair et d'une boucle en élastomère pour le port à la ceinture.



Autour de 90 euros - Alors, le prix! Selon le nouveau patron de Hohner France, François Billecard, le MB "T-Bird" sera proposé aux alentours de €90,- par le détaillant parisien Major Pigalle au prochain festival de Montlhéry (Essonne), le 21 mai, et à Harmonicas sur Cher, qui aura lieu du 1er au 04 juin à Saint-Aignan (Loir-et-Cher). Dernière question: comment ça sonne? Pour permettre à chacun de se forger une opinion, voici une vidéo publicitaire récupérée chez Hohner dans laquelle Steve Baker, l'autre concepteur de ces nouveaux instruments, joue sur un "low Sol". Impressionnant!

video

(Photos: copyright Le lover bleu - Jean-Christophe Verhaegen)

2 commentaires:

  1. Ce sera vraisemblement moins cher sur le site Hohner. Cela dit, il s'agit d'un véritable instrument...

    RépondreSupprimer