"Tongue blocking" pour les nuls: le TBT de Joe Filisko

Pour sonner comme Little Walter, vous avez décidé de vous mettre au "tongue blocking" avec le TBT de Joe Filisko. Vous ne connaissez pas le TBT? Eh bien, donnez votre langue au chat...


Le "tongue blocking", une technique fondamentale du blues - Comment apprendre le "tongue blocking" alors que tout se passe dans la bouche avec la langue et est, par ce simple fait, invisible? Il s'agit en effet de prendre l'harmonica à pleine bouche pour pouvoir jouer plusieurs notes à la fois et --paradoxalement-- bloquer avec la langue sur le sommier celles que l'on ne veut pas entendre, Cette technique, fondamentale si l'on veut sonner "blues", peut être expliquée. Mais peut-elle être montrée? C'est désormais possible grâce au "Tongue Blocking Trainer" (TBT) de Joe Filisko qui a eu l'idée, géniale, de perforer avec dix trous un manchon en plastique de la taille d'un harmonica diatonique. Grâce à ces trous et avec l'aide d'un miroir, il possible de voir le placement de la langue sur le faux sommier imaginé par le maître américain.
Pour "superposer" l'image au son - En reportant ce placement à l'identique sur le sommier d'un véritable dix trous et en y soufflant, tout novice peut désormais faire le lien entre deux informations, l'une visuelle l'autre auditive, dont la "superposition" est essentielle dans l'acquisition de la maîtrise technique d'un instrument de musique.



L'embouchure par défaut pour qui veut jouer du blues - "Pour un harmoniciste de blues, la langue est l'équivalent de la main gauche du guitariste", explique Filisko. "C'est elle qui fait la rythmique, forme les octaves en bouchant un, deux ou trois trous, comme le montrent les schémas ci-contre", ajoute-t-il. Pour lui, l'un des maîtres actuels du son traditionnel, le jeu lingual doit être l'embouchure par défaut. Selon lui, cette embouchure sert en outre à combattre le fameux "réflexe pharyngé" ou "réflexe nauséeux" provoqué chez certains par une stimulation inhabituelle du fond de la gorge prétendument causée par le jeu en cul de poule ou "pucker". "Lorsque je joue, ma langue ne quitte JAMAIS le sommier", affirme Filisko. Je vous avais d'ailleurs présenté ici, en son temps, cette querelle récurrente entre les "cul-de-poulistes" et les "tongue bloqueurs".



Sept vidéos sur iuoutoube - Pour en avoir personnellement bavé pendant plusieurs années lorsque s'est imposée à moi la nécessité de changer d'embouchure (je jouais alors en "bisou") si je voulais approcher, même de très loin, le son de Little Walter ou de George "Harmonica" Smith, je ne peux que conseiller le TBT que Filisko a présenté en novembre, lors des derniers "Harmonica Masters Workshops" de Trossingen. Utilisé avec un miroir grossissant, cette petite aide pédagogique devrait faire faire de rapides et importants progrès à tous ceux ayant décidé de franchir le Rubicon du "tongue blocking". Pour ceux, plus réticents à faire le pas et qui demanderaient à voir, David Barrett vient de mettre sur iuoutoube une série de sept vidéos sur le "tongue blocking". Dans la troisième séquence de la série (malheureusement seulement visionnable en angliche), il utilise le TBT pour illustrer les concepts en train d'être développés. Voici cette vidéo:



video


TBT pour radinsLe TBT est disponible ici au prix de 20 dollars US l'unité, port depuis les Etats-Unis en sus. Il est proposé avec un minuscule miroir et un petit "booklet" de quatre pages d'instructions (elles aussi en angliche). Néanmoins, pour les désargentés, les victimes de la crise, les radins, les oubliés de Sarko et les écolos, il est également possible de fabriquer son TBT avec la poignée d'une bouteille plastique de liquide de vaisselle. Pour cela, il suffit de suivre les différentes étapes données par ce schéma...






1 commentaire: